L'Echange Des Alliances:

Les couples perdent des semaines entières et parfois des mois pour choisir leurs alliances: la frappe, la pierre précieuse, les gravures, sont tout un ensemble de détails sur lesquels il est possible de se perdre en longues considérations et préférable de discourir à bon droit.
Et tous ces soucis valent bien un juste prix artistique, en termes de photographie. Après des années d'expérience, nous avons vu quantité de prestations originales quant à l'échange sponsal des alliances: ceux qui se trompent sur l'alliance elle-mÉme en tentant de se glisser celle qui était destinée au conjoint, ceux qui se trompent de doigt et mÉme, ceux qui tentent de glisser l'alliance à l'annulaire de l'autre main; pour ne pas parler bien sur, de ceux qui cumulent l'ensemble de ces maladresses!
Ces anecdotes sont certes sympathiques à raconter a posteriori, elles n'en demeurent pas moins embarrassantes lorsque des dizaines d'invités sont présentes pour contempler la scène et que l'ensemble des regards se posent sur vous, seuls et debout sur l'estrade. Voici donc quelques petits conseils tous simples pour permettre à votre photographe de faire apparaitre au mieux et sans encombre, cette lumière de foi réciproque qui glisse en mÉme temps que l'alliance sur vos doigts tendus et crispés par l'émotion, le tout de manière naturelle et photogénique.

La disposition du coussin portant les alliances:

Les alliances ne diffèrent pas toujours par leur frappe ou par leur diamètre, si bien qu'il est tout à fait possible de les confondre dans la fougue de l'instant. Il est alors mieux avisé d'utiliser un petit coussin sur lequel déposer les alliances de manière prédéfinie en les disposant de telle sorte que vous ne puissiez plus les confondre soit par des initiales, soit par un symbole, soit par un quelconque autre signe qui vous permettrait de reconnaötre aisément l'alliance de chacun des époux.
L'épouse se trouve généralement à la gauche de l'époux, sur l'autel; la disposition des alliances sur le coussin pourra alors simplement correspondre à la position relative des mariés.

La bonne main:

La tradition veut généralement que l'alliance soit enfilée sur l'annulaire de la main gauche. Ainsi, pour s'assurer de ne pas se tromper, il suffit que celui ou celle qui prend l'alliance pour le glisser au futur conjoint, se souvienne de le prendre à sa propre main gauche.
Récapitulons: la main gauche tient l'alliance et l'enfile sur l'annulaire gauche du conjoint.

MAIN GAUCHE ==> MAIN GAUCHE

Comment saisir l'alliance:

Il est plus aisé de tenir l'alliance entre le pouce et l'index de la main gauche de sorte que le pouce se trouve au-dessus et l'index au-dessous de l'alliance. La main droite ne tient généralement pas la main du conjoint; si besoin est, on pourra au maximum poser cette mÉme main droite sur l'avant-bras gauche du conjoint pour le soutenir avec tendresse.
La photographie illustrera alors l'ensemble des éléments décrits plus haut d'une manière naturelle.

Merci pour votre lecture et bonne journée à vous!

[Max Sirio -- PhotoAnges]